Baden, petite cité du bord de mer

La commune de Baden, où se situe les gites les Hauts de Toulvern, à une superficie de 2353 Ha. Nous sommes situés entre Auray et Vannes. Notre linéaire côtier de 37 kilomètres est marqué par la présence à port Blanc du site  d’embarquement de l’Ile aux Moînes.

Lire la suite

Ile aux Moines : Un avant goût de printemps

Ile aux Moines

Pour se rendre sur l’île aux Moines, il faut aller à l’embarcadère de Port Blanc sur la commune de Baden, à quelques km des hauts de Toulvern, il y a des traversées toutes les demies-heures environ, la traversée dure une quinzaine de minutes.

Pourquoi l’appelle-t-on l’île aux Moines, parce qu’un prince Breton, fils de Nominoe, le fondateur du duché de Bretagne, l’avait donnée aux moines de l’abbaye de Redon.

Nullement nécessaire de s’attarder sur le port en arrivant alors, pourquoi pas commencer  par la droite de l’île  « le bois d’amour ».
Un chemin  permet de faire le tour de l’île : 20 km en moyenne – 5 heures de marche pour découvrir les criques, les calvaires, et profiter de différents points de vue sur les îles environnantes:  l’île d’Arz, l’île d’Irus, l’île Brannec, etc.

Et pour finir en fin de journée un magnifique coucher de soleil  sur  le golfe en regagnant  Port blanc sur la commune de Baden à quelques minutes des gîtes.

Visite de l’île Aux Moines

Une visite sur l’île de Gavrinis dans le Golfe du Morbihan offre une incroyable immersion dans l’univers néolithique. En entrant dans le sanctuaire, c’est plus qu’un changement de lumière et de décor, c’est une atmosphère qui déroute et bouleverse les idées reçues – à tel point que même les scientifiques perdent ici leurs certitudes et n’osent s’exprimer qu’au conditionnel.
En sortant du tumulus, le Golfe du Morbihan vous offre avec une vue exceptionnelle.
Gavrinis n’est qu’une des étapes de cette partie majestueuse de la Petite Mer. Traverser à pied le tombolo des Sept îles à Baden (à quelques mètres de la Résidence Les Hauts de Toulvern) ou la chaussée de l’île Berder sont autant d’instants magiques. Tout comme les cinq minutes de traversée entre Port-Blanc et l’île aux Moines. Quant à la rivière arradonnaise, c’est encore autre chose. Place ici à l’Antiquité romaine, au Moyen Age et à la Belle Epoque, deux mille ans de villégiature les pieds dans l’eau pour les hédonistes d’hier et d’aujourd’hui.